Beauté

Ma routine capillaire naturelle

27 avril 2015

01

Mes cheveux, ma bataille… S’il y a bien une partie de mon corps contre laquelle je lutte tous les jours et sans merci, c’est celle-ci !

Je suis quelqu’un qui n’a pas énormément de cheveux, il faut le dire. …en fait, j’ai trois poils sur le caillou, sans rire. A titre d’exemple, l’épaisseur de ma queue de cheval doit faire 1,5 cm de diamètre. A la base. Aux pointes, c’est simple, c’est une queue de rat. Et ceci depuis toute petite. Comme vous pouvez aisément l’imaginer, toute coiffure ou brushing ne peut donc pas espérer tenir plus de trente minutes sur ma tête (sauf fait par un professionnel, avec trois tonnes de laque -beurk). Mais comme si la nature ne m’avait pas suffisamment comblée, depuis que j’ai 13 ans, mes cheveux graissent à une vitesse folle et j’en perds beaucoup. Bah oui, c’était pas drôle sinon LOLOL. Donc tous les deux jours c’est shampooing pour moi, ce que je trouve particulièrement pénible et contraignant…

Et enfin (quoi c’est pas fini ?!) insatisfaite que je suis, ma couleur naturelle ne me plaisant évidemment pas + période rebelle de 14 à 17 ans, je suis passée par des tas de couleurs différentes (chimiques bien sûr). J’ai commencé par violine puis noir pendant longtemps, en passant par rouge (ce qui m’a valu une décoloration préalable renouvelée deux fois), pour finir blonde. Sans compter que pendant toute cette période, je me lissais les cheveux. Aïe aïe aïe…

En résumé : cheveux fins, gras aux racines et abîmés sur les longueurs, raplapla et qui tombent : au secours !!

02J’ai, durant des années, usé et abusé des shampooings et soins des grandes surfaces pour tenter de pallier à ces multiples problèmes. J’avais cru avoir trouvé le bon : Mèches Lumières de Dessange, il me faisait des cheveux blonds magnifiques : même pas besoin d’après-shampooing ! Mais j’avais tout de même cette sensation de poisseux à la racine, ce qui les faisait graisser de plus belle… Puis j’ai commencé à m’intéresser au naturel et j’ai appris l’existence de silicones dans les shampooings classiques, ce qui est vraiment déconseillé en cas de cheveux gras car cela empire la situation et cache la misère des cheveux abîmés sans les réparer pour de vrai !

Après plusieurs mois de tests et de recherches approfondies, je vous livre ici une routine de soin 100% naturelle qui me permettra à terme, je l’espère, d’atteindre mon but ultime : espacer mes shampooings *_*

De temps en temps : un bain d’huile de coco

05C’est un ami d’origine indienne qui m’a fait découvrir ce merveilleux produit. Mon premier flacon était de la marque Vatika que j’ai acheté en épicerie dans le 10e arrondissement. C’est un mélange d’huiles en fait, la majorité étant de coco. La composition de ce produit est très correcte. La première fois que j’en ai mis, le résultat a été spectaculaire : mes cheveux étaient sublimes, souples et brillants. Une vraie métamorphose.

J’ai décidé d’acheter une version pure et bio d’huile de coco pour la suite. J’ai trouvé celle-ci (photo) dans mon Biocoop, à environ 9€ les 380g si je me souviens bien. Je la fais fondre et j’y ajoute trois à quatre gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang complète pour la brillance. J’applique sur cheveux secs la veille de mon shampooing et je laisse poser toute la nuit.

Cette étape de ma routine étant toute nouvelle, je vous tiendrai au courant de son efficacité dans quelques temps !

Tous les trois jours : un shampooing à l’argile

07Cette recette de shampooing à l’argile est adaptée de celle d’Hélène du blog Green me up ! J’ai trouvé sa recette assez simple à réaliser et j’ai décidé de l’adapter selon mes besoins. Il faut savoir en effet que cette recette de shampooing maison est entièrement personnalisable : il suffit de choisir les ingrédients qui correspondent à votre type de cheveu et le tour est joué ! Vous pouvez aussi remplacer une partie de l’eau par de l’hydrolat, ajouter une huile essentielle supplémentaire etc…

Pour cela il vous faut :

– 3 cuillères à soupe d’argile Rhassoul (dispo sur Aroma-Zone)
– Un peu d’eau
– Une pression d’huile végétale de  votre choix
– Trois à quatre gouttes d’huile essentielle de votre choix

Mettez l’argile dans un bol. Ajoutez-y tout doucement de l’eau (et/ou de l’eau florale). Il faut vraiment avoir la main légère car la pâte se forme très vite ! Une fois que vous obtenez une texture « ferme et crémeuse », vous pouvez ajouter votre huile végétale et votre(vos) huile(s) essentielle(s). Mélangez, c’est terminé !

Pour ma part, je fais ce shampooing avec de l’huile de jojoba et de l’huile essentielle de sauge sclarée. L’huile de jojoba est vivement conseillée pour les cheveux à tendance grasse car c’est l’huile qui se rapproche le plus de notre sébum naturel. La sauge sclarée a quant à elle une action purifiante. Si comme moi vous avez les cheveux gras, mais que vous avez des pellicules en plus de ça, je vous recommande l’huile essentielle de tea tree qui est antibactérienne. Le romarin à cinéole est bien aussi.

06Appliquez ce shampooing sur cheveux mouillés et essorés mais uniquement sur les racines. Les longueurs ne nous intéressent pas car le but est de retirer l’excédent de sébum présent au sommet du crâne. Laissez poser une dizaine de minutes. Sous la douche, mouillez de nouveau votre tête afin de réhydrater le rhassoul. Massez votre cuir chevelu pour bien faire décoller le sébum, comme si vous faisiez un shampooing classique en somme, mais que sur les racines ! Si vous frottez les longueurs, l’argile va plus les abîmer qu’autre chose. Rincez bien en massant toujours votre cuir chevelu pour bien éliminer le rhassoul.

Je termine ce shampooing une fois sur deux par un rinçage au vinaigre de cidre : je verse un peu de vinaigre dans un bol (mais dans un verre c’est plus pratique sous la douche !) et je le dilue dans de l’eau jusqu’à remplir ledit bol/verre. Après avoir rincé mon shampooing à l’eau froide pour refermer les écailles, je verse ce mélange sur ma tête. Il ne faut pas rincer le vinaigre. J’essore mes cheveux et je les enveloppe dans une serviette. L’odeur du vinaigre est assez forte mais elle s’estompe une fois les cheveux secs.

04Ce rinçage va donner de la brillance à vos cheveux et va rééquilibrer l’acidité du cuir chevelu. En tout cas sur moi je vois clairement la différence ! Attention cependant à ne pas le faire systématiquement car cela abîme un peu les cheveux.

Et en plus de ça…

Dernière petite astuce pour celles qui ont les cheveux clairs : pensez à la camomille ! Cette fleur a la particularité d’éclaircir légèrement les cheveux. Perso j’ai naturellement les cheveux châtains et j’ai les pointes blond clair suite à une coloration non renouvelée. J’asperge de cette eau florale sur mes racines et cela me fait de jolis et subtils reflets cuivrés ! Il y a aussi le combo jus de citron + soleil mais je vous déconseille fortement cette méthode qui a pour effet de vous transformer vos cheveux en paille…! La camomille est beaucoup plus douce et agréable. Quelques gouttes d’huile essentielle de camomille romaine mélangées à votre bain d’huile végétale a aussi des effets visibles.

 

Que pensez-vous de cette routine de soin ?
Êtes-vous passé au naturel pour vos cheveux ou comptez-vous le faire ?
N’hésitez pas à donner votre avis ou partager votre expérience !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Sarah {Renne Beau} 3 mai 2015 at 20:50

    J’ai adopté le shampooing au rhassoul il y a un mois et des poussières et ça me réussit bien, j’arrive à espacer de plus en plus mes shampooings. Je suis aussi partie de la recette de Green me up mais j’ai gardé le vinaigre de cidre dans la préparation mais pas l’huile, ça me poissait un peu les cheveux. 🙂

    • Reply Psychédégreen 4 mai 2015 at 17:58

      Ah tant mieux 🙂 Moi malheureusement je ne constate pas encore d’amélioration, mais j’ai entendu dire que ça pouvait prendre énormément de temps parfois ! L’huile de jojoba est très bonne pour les cheveux gras, elle est sébo-régulatrice en fait ! Mais si cette formule te convient mieux c’est top !

    Leave a Reply